Questions fréquentes

Qu’est-ce qui me garantit que mon argent sera remboursé ?

Quand vous le voulez, vous pouvez revendre vos actions à Solifap qui s’engage à rendre votre argent disponible en quelques semaines. Pour permettre cette réactivité, Solifap n'investit que 60% de son capital et en garde 30% en liquidité pour pouvoir racheter les actions de ceux qui les vendent.

A quoi sont utiles les frais de dossier ?

Les frais de dossier contribuent au traitement des demandes d'achats d'actions. Ils permettent de financer les transactions, l'édition des reçus fiscaux, l'organisation de l'assemblée générale annuelle... 

Combien de temps dois-je garder mes actions ?

Il est conseillé de conserver ses actions de la société pendant au moins 7 ans, pour des raisons de réduction fiscale. Mais aussi parce que la détention de ses actions dans la durée permet à Solifap de consolider son soutien à des projets immobiliers de moyen et long terme qui nécessitent de forts apports en capital. La détention d’actions par des particuliers garantit également le projet de Solifap et ses objectifs citoyens sur plusieurs années.

Y a-t-il un montant minimum ou montant maximum pour investir ?

Chaque participation  et contribution est importante pour construire un « mieux vivre » pour les plus défavorisés. Il n’y a donc ni plancher ni plafond d’investissement. Il faut simplement souscrire au minimum une action. Aujourd'hui, les actions de Solifap coûtent 500 euros.  

Y a-t-il une rémunération des actions ?

Le modèle socio-économique de Solifap, voulu par la Fondation Abbé Pierre et ses partenaires, prévoit de rémunérer le capital investi par les actionnaires par revalorisation des parts plutôt que par la distribution de dividendes. L’objectif recherché par le gérant de Solifap est de maintenir la valeur des parts en lien avec le pouvoir d’achat. 

Qu’est-ce que représente Finansol, qui a donné son label à Solifap ?

Finansol est une association indépendante, existant depuis 1995, qui fait la promotion de l’épargne solidaire auprès du grand public, des institutions publiques et des entreprises privées, en rassemblant tous les acteurs de la finance solidaire. Elle délivre un label, qui garantit la transparence, l’information et le caractère solidaire des produits financiers. Ce label est attribué depuis 1997 par un comité composé de personnalités indépendantes. Il est soumis à un contrôle annuel.

Comment Solifap sélectionne ses projets d’investissements solidaires ?

L’étude des projets sélectionnés par Solifap se fait à la demande des porteurs de projets. La phase initiale de l’instruction des projets par l’équipe salariée de Solifap permet d’aiguiller les associations sur leurs besoins réels, en financement, en conseil, ou en portage foncier. Dès lors que le besoin de financement est avéré, le dossier est approfondi pour définir la nature et le montant des besoins. Les  investissements sont enfin étudiés par des experts externes au sein d’un Comité consultatif des engagements, et validés par le Directoire du gérant.

Concrètement, comment faire pour épargner avec Solifap ?

Rien de plus simple : Il suffit d’aller sur le site dédié aux futurs actionnaires www.solifap.fr, et de suivre le parcours de souscription où un téléconseiller reste présent à tout moment pour vous aider dans votre souscription. Il est possible également de se rapprocher de l’équipe de Solifap pour souscrire par courrier ou par mail à l’adresse contact@solifap.fr, ou de venir à une réunion d’information organisée régulièrement pour demander des renseignements complémentaires.

En tant qu’actionnaire, comment puis-je participer aux instances de décision de Solifap ?

Même avec une seule action, on devient actionnaire et on peut donc participer aux assemblées générales annuelles de Solifap. Sur le site dédié aux actionnaires, on peut également réagir et voter en ligne au moment de l'assemblée générale annuelle. 

Qui sont les nombreux sociétaires ayant déjà fait confiance à Solifap ?

Il existe de nombreux investisseurs, personnes morales, qui ont permis à Solifap de démarrer ses activités au service de la lutte contre le mal-logement. La Fondation Abbé Pierre et AG2R La Mondiale ont été les premiers actionnaires. 

Aujourd'hui, on trouve : 

  • des acteurs de la finance solidaire comme la Nef, la Fondation Caritas France, la Fondation Valoris, la Mission de France
  • des associations qui produisent des logements très sociaux comme la FAPIL et la fédération SOLIHA
  • des institutions bancaires collecteurs de l’épargne salariale solidaire comme Mirova, BNP Paribas AM, Mandarine gestion, Amundi ou Ecofi
  • des actionnaires individuels, près de 300 aujourd'hui, qui investissent leur épargne dans le capital de Solifap

Si j’investis, comment puis-je récupérer mon épargne ?

Même s’il est fortement conseillé de maintenir son investissement pendant 7 ans, pour pouvoir bénéficier de l'avantage fiscal de 18%, il est possible de faire racheter ses parts sociales à tout moment. En cas de demande de rachat de parts, il suffit de se rapprocher de Solifap, qui s’y engage dans un délai de quelques semaines à quelques mois en fonction des montants. 

Devenir actionnaire d’une entreprise solidaire comme Solifap, c’est quoi ?

Etre actionnaire d’une entreprise, c’est acheter des actions de cette société pour lui permettre de consolider son capital et de se développer. Investir en actions de Solifap est à la fois un investissement pour vous et vos proches et un acte de solidarité avec les plus défavorisés en leur permettant d'accéder à un logement digne.

Pourquoi Solifap appelle à l’épargne solidaire auprès des particuliers ?

C'est grâce à l'épargne des particuliers et des institutions que Solifap constitue son capital et peut ensuite l'investir dans des projets de logements à destination des plus démunis. 

Ai-je droit à des réductions d’impôt sur mon investissement ?

Oui, sur l’impôt sur le revenu IRPP, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 18% des montants investis l’année du versement, dans la limite de 50 000 euros pour une personne seule (cas de l’IRPP) et 100 000€ pour un couple. Pour pouvoir bénéficier de cet avantage fiscal (Avantage Impôt sur le Revenu - Madelin), il est nécessaire de conserver ses titres pendant au moins 7 ans. et à la condition de souscrire 5 ans minimum.  


Investir dans des actions comporte un risque important de perte partielle ou totale des montants investis ainsi qu'un risque d'illiquidité.